25août

Ca y est, les vacances sont terminées (les miennes, je veux dire) !

Lucky me, je fais partie de ces gens qui affectionnent particulièrement la rentrée ! Bien plus que le nouvel an, elle est pour moi synonyme de renouveau.

 

Mais cette année, je n'ai pas attendu la rentrée pour créer un peu de nouveauté.

 

Depuis que je suis illustratrice à temps plein, j'ai pris pour habitude de ne pas toucher un crayon pendant mes congès. Mon mot d'ordre : vacances = boulot

Pourtant, cet été j'ai mis cette règle au placard. J'avais sûrement besoin de retrouver le plaisir de gribouiller juste pour moi, sans prise de tête, et c'est pourquoi j'ai agrémenté mes journées farniente d'un crayon et d'un carnet.

 

Oui oui, jétais bien ^^

 

Il en est ressorti des petits persos un peu différents de ce que j'ai fait jusque là. Se feront-ils une place dans l'un ou l'autre de mes projets ?

Je ne sais pas encore, en tous cas ils en ont déjà une ici !

 

Et en bonus, un petit hérisson mignon que j'avais déjà dessiné il y a quelques temps mais que j'ai aussi repris pendant l'été.

 

Bonne fin de vacances/reprise !

02avril

J'ai noté qu'un des adjectifs qui revient souvent lorsqu'on parle de mes illustrations est "colorées".

En fait, quand je dessine je ne projette pas de couleurs sur mes crayonnés, je suis incapable de dire que tel personnage va être blond, que cette fleur va être rouge et que ces oiseaux seront bleus.

 

La mise en couleur a longtemps été une étape difficile qui m'a demandé beaucoup de pratique et de travail. Je constate régulièrement les progrès accomplis et je continue mes efforts pour m'améliorer encore.

Pour mes colorisations, je dois donc faire des tests, inverser les couleurs, les faire tourner, les ajuster ...

Je fais souvent plusieurs versions colorées d'une même illustration. Je les laisse reposer et je choisis ensuite, avec un regard aussi neuf que possible, celle dont l'équilibre et la gamme de couleurs vont me satisfaire.

Tout cela me prend donc une éternité un certain temps !

 

Du coup, quand il y a quelques semaine on m'a contacté pour illustrer des cahiers de coloriages je me suis dit que c'était sympa pour une fois de laisser bosser les enfants à ma place travailler le noir et blanc.

En vérité, ce n'est pas la première fois que je m'adonne à l'exercice mais cela reste suffisamment exceptionnel pour que ça me sorte de ma routine.

L'autre qualificatif souvent employé pour définir mon style est "poétique".

Et pour le coup je reste en plein dedans pour un de ces cahiers puisque c'est justement le thème qui m'a été soumis !

Quand je dessine ces images, je suis dans mon élément. Je les fabrique aussi au fur et à mesure, au grès de mon imagination, mais les idées viennent vite et malgré le format particulier je trouve facilement comment composer avec. Et ça m'amuse fichtrement !

 

 

Pour donner du dynamisme à ces dessins j'ai joué avec l'épaisseur des traits et pour casser le côté lisse je leur ai appliqué une texture. (la même que je donne à mes couleurs)

 

Je ne manquerai pas de vous en dire plus sur ce projet mais en attendant c'était l'occasion de vous en montrer quelques extraits !

02mars

Septembre 2011

Je reçois un email fort sympathique d'une certaine Aurélie Desfour. Elle est auteur jeunesse et me demande si je serais intéressée par un projet d'album.

A partir de deux de mes illustrations trouvées sur mon blog, et qui n'ont pourtant pas grand chose à voir entre elles, elle me propose un petit synopsis et un début de texte.

 

Coup de cœur !

Envoûtée par la formule savante (et un peu magique !) "4 maisons pour 4 voisins, ça fait tout un tas d'occasions de se serrer la main" je dis banco !

 

Les ancêtres de Mademoiselle Garance et Monsieur Tritan

 

Très peu de temps après, Aurélie a écrit Rue des Voisins intégralement. Je suis ravie et comme je m'y attendais, je trouve son texte super. Super drôle, super poétique et super inspirant.

 

Je suis d'autant plus motivée que les échanges avec Aurélie sont très faciles, l'impression d'être sur la même longueur d'onde est quasi immédiate.

Entre deux blagounettes on construit ensemble le projet, et par la même occasion naît aussi une chouette amitié !

Cerise sur le gâteau : seulement quelques kilomètres nous séparent, l'occasion de se rencontrer pour papoter (et boire du thé !) ne se fait pas trop attendre !

 

Le projet avance, les voisins ont pris forme, et Monsieur Stan a même droit à une scène complète.

Mais prise par plusieurs commandes, je mets le projet en stand by. Je tiens à ce que notre dossier soit bien fourni mais pendant plusieurs mois je ne trouve pas le temps de me pencher dessus.

 

Au cours d'une de nos discussions, Aurélie me convainc d'envoyer le projet avec ce que l'on a.

Après tout pourquoi pas ! Si ça ne marche pas en l'état, il sera toujours temps de le compléter ou de le modifier pour retenter notre chance.

 

 

 

Et c'est ainsi que nos quatre héros s'en vont frapper à la porte des maisons d'édition...

 

A SUIVRE... ;)